STAND ANGOUMOISIN

                             LOGO STAND

ECOLE DE TIR

 

COMPETITIONS 

 

Fusils "à pompe" surclassés en catégorie B

 Fusil pompe 2

 

 

Métropole Nice Côte d’Azur ne renouvelle pas la délégation de service public (DSP) tombée le 30 novembre et met en vente le pas de tir et le terrain.

En colère, les tireurs sportifs saisissent la justice et font une offre d'achat.

 

Les tireurs sportifs, très contrariés que la Métropole Nice Côte d’Azur ne renouvelle pas la DSP (délégation de service public tombée le 30 novembre) de leur club, le stand de La Lare, situé à La Trinité, avaient lancé une pétition.

La concession pour ce site d’environ 90 hectares, propriété de la Ville de Nice, était attribuée à la SARL Sport et loisirs des Vallées gérée par Michel Mazzone. Face à un mur, le délégataire a tenté un recours gracieux. C’était le 30 septembre, alors que le pas de tir et le terrain étaient déjà mis en vente sur le site immobilier métropolitain.

Et il n’y a eu, selon le conseil du délégataire et des tireurs, Me Hervé de Surville, "aucune réponse"." Nous avons donc déposé un recours devant le tribunal administratif", poursuit l’avocat niçois. Qui ne compte pas en rester là. "Nous déposons un référé suspension car il y a urgence. La notification est tombée le 16 septembre pour une fin de DSP le 30 novembre, donc les tireurs ont pris leurs licences le 1er septembre. Ils vont être en situation d’irrégularités sur la détention de leurs armes", poursuit Me De Surville.

En attendant les décisions de justice, les tireurs se sont réunis en SAS, société par actions simplifiée. Et ils ont fait une offre pour racheter le pas de tir mais aussi la zone de sécurité, La Métropole avait mis les deux distinctement en vente.

"Les 800 licenciés de La Lare ont quasiment tous participé. Donc la Métropole dispose d’au moins une offre de rachat: la nôtre", conclut Hervé de Surville.

 

Source Nice Matin du 10 décembre 2020