STAND ANGOUMOISIN

                             LOGO STAND

ECOLE DE TIR

 

COMPETITIONS 

 

A Audenge (Gironde), lorsqu’en 1980 la construction d’un stand de tir sur une décharge municipale à ciel ouvert en forêt, personne n’aurait imaginé qu’un jour il se retrouverait un jour en zone urbaine.

La forêt qui servait de tampon avec la commune a été rasée pour laisser place à un lotissement de 24 terrains sur lesquels des pavillons sont déjà en construction. Et l’on sait bien que, dans ce cas, ce sont les nouveaux venus qui prennent le pas sur ceux qui étaient déjà là auparavant. Et il se pourrait que les nouveaux voisins fassent taire les armes. Un peu comme les citadins qui s’installent à la campagne et qui veulent égorger le coq du village ou rendre silencieuses les cloches de l’église.

Il faudrait alors que le stand de tir déménage, mais le maire du village reconnait que « ce dossier est très complexe et qu’il est difficile de retrouver un terrain qui répond aux normes d’une telle activité avec les contraintes de la loi littoral  ».

Le stand de tir de l’ATA a reçu fin 2016, l’homologation de la FFTir du fait qu’il répond aux normes de sécurité en vigueur. Avec ses activités très dynamique, il augmente le nombre de ses adhérents qui était en 2020 de 310 tireurs âgés de 13 à 84 ans ; Ils viennent parfois de loin, de bordeaux, de Libourne des Landes ou du Médoc.

Fondé en 1970, ce club a fêté ses 50 ans en 2020.

18 avril 2021 :
Aucune solution n’ayant été trouvée par la municipalité, en particulier sur le site actuel, et devant le refus des tireurs de partir, une explosion pure et simple a été prononcée. À la place, elle construit une plaine des sports,- ce qui en soit est une bonne idée, la population ayant plus que doublé en 10 ans - dont le tir sportif est exclu.
Le problème (enfin, une partie) a été créé par l’autorisation d’un domaine de 72 maisons plus des logements sociaux. Les premières bâtisses sont autorisées à la construction à 50m de des pas de tir, c’est dire si la décision d’éjecter les tireurs était « dans lest tuyaux » depuis un bon moment.
Des juristes pourraient rester perplexe, je pense, sur cet aspect des choses...

Source UFA Armes

Déclinaison des décisions sanitaires pour le sport à partir du 3 avril 2021

 

 Cliquez ici

 

Informations COVID-19

Suite aux annonces gouvernementales applicables au 10 avril 2021, voici les mesures fédérales retenues

Objet : Information fédérale n°20 – MAJ : 10/04/2021

Suite aux annonces gouvernementales applicables au 10 avril 2021, voici les mesures fédérales retenues :

Sur l’ensemble du territoire :

La pratique au sein de nos associations est autorisée sur les infrastructures semi-ouvertes et de plein air sans limite de nombre avec encadrement :

  1. Dans la limite des horaires de couvre-feu (6h-19h) ;
  2. Dans le strict respect du protocole sanitaire renforcé édité le 08/02/2021 par la FFTir et disponible en téléchargement sur le site fédéral.
  3. Dans le département de résidence ou dans un rayon de 30 km du domicile.

Hors publics prioritaires (les sportifs inscrits sur liste de haut niveau – à savoir Élite, Seniors et Relève – les formations professionnelles ou universitaires, les personnes disposants d’une prescription médicale APA, les personnes à handicap reconnu MDPH avec encadrement nécessaire), la pratique en infrastructures couvertes reste interdite aux licenciés.

Il est rappelé que l’organisation de compétitions de tous niveaux ainsi que des stages sur plusieurs jours sont interdits.

Par contre il est possible d’accueillir quotidiennement sans hébergement sur les installations semi-ouvertes et de plein air des sessions d’entrainement et/ou de formation à la pratique dans le respect des trois points précisés plus avant

Pour information, une nouvelle note fédérale sera éditée le 3 mai 2021 afin de préciser les modalités de reprise et l’organisation sportive.

La direction technique nationale